×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 579

Traitement préventif contre la mérule

Règle numéro 1: penser la construction

Les mesures préventives contre la mérule consistent principalement à s'assurer que la construction bénéficie d'une humidification juste suffisante. Une teneur en eau normale des bois utilisés pour les ouvrages fait partie des mesures pour éviter l'infestation par ce champignon. Des normes de référence existent selon les essences et les finalités d'utilisation. Le taux d'humidité de l'air circulant dans la maison doit rester de l'ordre de 30 à 60%. La mesure préventive visant la réduction de l'humidité peut aussi consister à assécher et maintenir sec un bâtiment. Sur le plan pratique, cela consiste à adapter les travaux à la destination de la construction. Il convient également de la surveiller et de l'entretenir pour la maintenir au sec. Penser la construction afin de prévenir la présence de mérule tient en quelques points. Dans les constructions récentes, l'intégrité de l'enveloppe imperméable doit être maintenue optimale. La ventilation des surfaces intérieures des murs doit être préservée lors des interventions sur les enduits, de même que la circulation de l'air lorsque l'on fait des travaux sur les menuiseries en bois.

Règle numéro 2: maintenir la garde, entretenir

Des surveillances régulières du bâtiment en général doivent être effectuées de façon périodique dans l'année. Cela permet de détecter rapidement toute perte d'intégrité qui peut ouvrir la porte à une variation de l'humidité. Notamment, il est recommandé de passer les structures au peigne fin à l'issue de grosses intempéries. A cet effet, quelques points particuliers méritent une attention marquée. L'invasion de végétaux aux abords de la maison peut créer une zone d'humidité. Il faut veiller à ce que les égouts soient nettoyés à fréquence raisonnable. Toutes fissures ou cloques dans les enduits de mur sur les façades seront réparées. Les salissures risquant de masquer le développement d'agents agressifs seront enlevées dès qu'elles auront été repérées. L'intégrité du toit ne sera jamais négligée vu qu'une simple tuile cassée peut générer des effets incontrôlables sur l'isolation du bâti contre les ruissellements. En outre, il faudrait veiller à ce qu'une éventuelle condensation par défaut de chauffage soit rapidement dépistée.

Une mesure préventive très bien cadrée

L'Agence nationale de l'habitat a mis en place une réponse systématisée pour toute suspicion de présence de mérule. Suivre les prescriptions constitue un réflexe efficace pour éloigner le pire. Il s'agit notamment de solliciter les intervenants adaptés à différents moments de l'acte de prévention. Un diagnostiqueur habilité sera dépêché sur place dès le moindre doute. Pour définir les conduites à tenir, la présence d'un bureau d'études ou d'un expert est requise, chaque cas étant effectivement considéré comme unique quand il s'agit de la mérule. Des entreprises spécialisées peuvent être sollicitées pour supprimer l'excès d'humidité ou assécher le bâtiment.

Si vous souhaitez en savoir plus, n'hésitez pas à nous faire une demande par devis