×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 579

Préparer le traitement curatif contre la mérule

Le point sur l'expertise parasitaire

Lorsque la présence de mérules est attestée, des mesures curatives sont lancées afin d'en arrêter l'expansion. Ces démarches ne sauraient toutefois être engagées à l'aveuglette sous peine de fragiliser encore plus les structures. En préliminaires, l'intervention d'un expert est nécessaire. Son examen des lieux permettra de préconiser des mesures déterminantes pour les conduites à tenir effectivement. En premier lieu, l'expertise parasitaire de la mérule comporte un constat de visu sur les plafonds, les cloisons, les murs et les sols. Les zones de prédilection des mérules sont ensuite contrôlées au moyen d'un humidimètre. L'examen des éléments en papier et carton, ainsi que des bois déposés contre les murs permet de détecter les signes plus ou moins francs des dégâts. Le poinçonnage des boiseries et des bois permet de sonder les dégradations sous-jacentes.

Un rapport précis pour définir le traitement

L'expertise parasitaire en cas d'infestation par la mérule va aider à définir clairement les méthodes de son éradication. Les investigations de l'expert sont poussées aussi loin que possible. Il analyse effectivement la forme des déposes, procédant même à des sondages destructifs si cela est nécessaire pour mettre ces dernières au jour. Les ouvrages de structure et la construction en général sont étudiés du point de vue constitutif. Un état précis des origines possibles de l'humidité est établi et intégré dans le rapport d'expertise. Celui-ci compte, en outre, un recensement des pans de bois, charpentes et planchers qui devront être remplacés. La délimitation exacte des zones d'infestation sera aussi précisée. Ce point est assorti d'un détail portant sur l'étendue de l'infestation et son état d'activité. Le type de pourriture molle, fibreuse ou cubique est également clairement spécifié.

L'expertise, une feuille de route de l'action curative

En somme, l'expertise parasitaire est l'étape théorique du traitement curatif. Ses différentes phases permettent de dégager les points essentiels à prendre en compte dans le choix des interventions effectives. Parmi les recommandations à mettre en oeuvre en tout premier lieu figure souvent la suppression des origines de l'humidité en excès. Il peut alors s'agir de simplement colmater, de réparer ou de carrément remplacer les joints et autres enduits. L'amélioration du système d'évacuation d'eau est souvent à l'ordre du jour. Diverses mesures d'assèchement du bâtiment peuvent être préconisées. Depuis la simple ouverture des fenêtres, quand l'humidité n'est pas trop excédentaire, à la mise en place de déshumidificateurs, les actions à engager sont variées. Il conviendra de choisir des solutions et du matériel adaptés aux dimensions des locaux à traiter. Il faut juste souligner que l'assèchement du bâtiment ne peut être entrepris que lorsque les sources d'humidité incriminées auront été supprimées. La mise en oeuvre de chaque étape préparatoire au traitement doit être conforme aux Documents techniques unifiés partagés par tous les professionnels habilités.

Si vous souhaitez en savoir plus, n'hésitez pas à nous faire une demande par devis